L’enquête destinée aux soignants du cœur (volet médical) : chiffres-clés

Thibaud Damy, Erwan Flécher

À propos de l’étude

Première de son genre en cardiologie, l’étude dévoile un état psychique inquiétant des répondants avec des conséquences indéniables de la fin de vie et de la mort sur les soignants du cœur. La mort et la fin de vie sont, certes, prises en compte en réanimation ou dans les soins palliatifs mais peu dans les autres spécialités et pas assez en cardiologie.

Pour plus de détails sur l’étude, voir notre article : “L’enquête destinée aux soignants du cœur (volet médical) : présentation de l’étude

Composition et caractéristiques de l’échantillon (constitué uniquement de médecins)

  • 75% de cardiologues
  • 12% d’anesthésistes-réanimateurs cardiaques
  • 8% de chirurgiens
  • 5% de cardiologues pédiatres
  • durée d’exercice : 19 ans, en moyenne
  • âge moyen des répondants : 45 ans
  • 43 % sont des femmes

Sur une échelle de 1 (mauvaise) à 10 (excellente) les répondants estiment que leur relation avec leurs collègues est à 7,9 et à 5,0 avec leur institution.


Cette enquête révèle un état psychique inquiétant des soignants du cœur

  • 45% présentent des symptômes d’épuisement professionnel important (burn-out)
  • 37,8% ont des niveaux d’anxiété et 31,1% des niveaux de dépression qui nécessiteraient une prise en charge psychologique
  • 33% ont un état de stress post-traumatique (PTSD)

Une échelle mesurant l’impact émotionnel de la mort des patients sur les soignants révèle un impact élevé, voire très élevé, pour 83% des répondants. 25% des répondants présentent des symptômes inquiétants.

volet médical de l’étude

Une échelle mesurant l’impact émotionnel sur les soignants de la mort des patients, (Question : Pensez-vous que les décès de vos patients aient un impact affectif/émotionnel sur vous ? 1 : nul, 10 : majeur) a permis de classer les professionnels en 4 groupes (quartiles ≈ 25%)

  • Groupe 1 : 1 à 5 (soit 211 soignants)
  • Groupe 2 : 6 (136 soignants)
  • Groupe 3 : 7 (199 soignants)
  • Groupe 4 : 8 à 10 (201 soignants)

À noter que le nombre de morts de patients par an ou par mois est identique dans les 4 groupes. 83% des répondants ont un niveau d’impact émotionnel supérieur ou égal à 5. Le groupe 4 représente environ 25% des répondants qui déclarent un niveau d’impact émotionnel très élevé lors du décès d’un de leurs patients.

Dans ce groupe 4, les soignants présentent…

  • … dans 60% des cas : des symptômes de stress post-traumatique (PTSD)
  • … dans 51% des cas : un épuisement professionnel (burn-out)
  • … dans 52% des cas : un niveau d’anxiété important
  • … dans 42% des cas : des symptômes de dépression

Dans ce même groupe, les répondants reconnaissent, après le décès d’un patient, avoir…

  • … consommé des toxiques pour 17% d’entre eux
  • … consommé des médicaments anxiolytiques ou anti-dépresseurs dans 10% des cas
  • … consulté un psychologue/psychiatre dans 12% des cas

Pour autant, les 4 groupes disent pouvoir compter sur leur entourage de la même manière avec sur une échelle de 1 à 10 (Question : Avez-vous le sentiment d’être soutenu lors du décès d’un de vos patients ? 1 : pas du tout, 10 énormément)

  • 5,5 pour les collègues
  • 5,4 pour la famille

En revanche les répondants n’estiment pas être soutenus par l’institution hospitalière (même question que précédemment, échelle de 1 à 10).

  • 1,5 pour l’institution hospitalière

Cette étude révèle les conséquences de la mort des patients sur les soignants du cœur et la relative solitude dans laquelle se trouvent les soignants, avec un soutien perçu de leur équipe, de leur famille et des institutions modéré à faible.

volet médical de l’étude

Pour citer cet article :
Thibaud Damy, Erwan Flécher, “L’enquête destinée aux soignants du cœur (volet médical) : chiffres-clés,” in Préserver la santé des professionnels de santé · La prise en compte de l’émotionalité dans le travail : fin de vie, mort et impact sur les professionnels de santé, 20 janvier 2022, https://emotion4care.hypotheses.org/767.



Citer ce billet
Rebecca Dickason (2022, 20 janvier). L’enquête destinée aux soignants du cœur (volet médical) : chiffres-clés. Préserver la santé des professionnels de santé. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o866

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search